:

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

   

ec ccc cc e ce.

e c, , 4, c 3

c ceecec c , e
c ( c e e e, e e),
ceec e c cc ec c ( c e ee
c ce). e e ecc,
eec e eec cee.
c e c c
, ec, ec ee, ee
, ec e ee cee , ece,
e ce c, e. ce c
ce ec e cc .
ee c ce c (ec, e c
cee c ee ). c:
"Je crois devoir faire connatre Votre Majest l'tat de ses troupes
dans les diffrents corps d'anne que j'ai t mme d'observer depuis deux
ou trois jours dans diffrents passages. Elles sont presque dbandes. Le
nombre des soldats qui suivent les drapeaux est en proportion du quart au
plus dans presque tous les rgiments, les autres marchent isolment dans
diffrentes directions et pour leur compte, dans l'esprance de trouver des
subsistances et pour se dbarrasser de la discipline. En gnral ils
regardent Smolensk comme le point o ils doivent se refaire. Ces derniers
jours on a remarqu que beaucoup de soldats jettent leurs cartouches et
leurs armes. Dans cet tat de choses, l'intrt du service de Votre Majest
exige, quelles que soient ses vues ultrieures qu'on rallie l'arme
Smolensk en commenant la dbarrasser des non-combattans, tels que hommes
dmonts et des bagages inutiles et du matriel de l'artillerie qui n'est
plus en proportion avec les forces actuelles. En outre les jours de repos,
des subsistances sont ncessaires aux soldats qui sont extnus par la faim
et la fatigue; beaucoup sont morts ces derniers jours sur la route et dans
les bivacs. Cet tat de choses va toujours en augmentant et donne lieu de
craindre que si l'on n'y prte un prompt remde, on ne soit plus matre des
troupes dans un combat. Le 9 November, 30 verstes de Smolensk". 28
c ec, ecc e ee,
, c e , ce
e, e e.

   

2006-2009